Celeste au festival de Chair et d’Acier 2015

Les lyonnais de Celeste jouent presque à domicile. Du point de vue du photographe, ce groupe est un véritable cauchemar. En effet, ils jouent en permanence dans l’obscurité avec comme seul éclairage la lumière rouge cyclopéenne qu’ils portent tous au front, entrecoupé par de violents flashs occasionnels.
Musicalement, ils parviennent à créer une intéressante ambiance avec un post-black metal qui sait alterner le chaud et le froid.

Retrouvez le live report complet prochainement sur La Grosse Radio Metal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.